piste


piste

piste [ pist ] n. f.
• 1559; a. it. pista, var. de pesta, de pestare « broyer », bas lat. pistare, class. pinsare
1Trace que laisse un animal sur le sol où il a marché. foulée, voie. Après avoir « dévoyé de sa piste le flair des plus redoutables limiers » (Pergaud). 2. dépister . Piste de troupeaux. 2. draille. Trace (d'un homme). Suivre qqn à la piste (cf. À la trace). « Grâce au téléphone, elle suivait mon père à la piste à travers la ville » (Simenon).
Fig. Chemin qui conduit à qqn ou à qqch.; ce qui guide dans une recherche. Brouiller les pistes : rendre les recherches difficiles, faire perdre sa trace. — Il « prit d'abord une fausse piste, suivit trois dames qu'il ne fallait pas » (Loti). Sur la piste. La police est sur sa piste. Cela m'a mis sur la (bonne) piste, m'a aidé à trouver. Jeu de piste, consistant à suivre l'organisateur du jeu qui a laissé des indices plus ou moins clairs ( rallye) .
2(XVIe) Traces des chevaux dans un manège; partie du manège où ils marchent.
(mil. XIXe) Terrain tracé et aménagé pour les chevaux de course ou de concours. Piste gazonnée, sablée.
Grand ovale ou anneau de cendrée, de bois, de ciment, etc., où se disputent des courses. Piste cendrée. aussi 2. tartan. La piste d'un vélodrome, d'un stade. Épreuves sur piste (opposé à sur route en cyclisme).
3Emplacement souvent circulaire, disposé pour certaines activités (spectacles, sports). La piste d'un cirque. « Le clown qui du milieu de la piste envoie des serpentins » (Romains). Entrer en piste. Tous en piste ! Piste de danse, de patinage. Plateau à rebord servant à lancer les dés.
4(1874) Chemin non revêtu (notamment en pays peu développé). Piste de brousse. Pistes sahariennes. La route « devait remplacer l'ancienne piste [...] entre Xauen et Taza » (Mac Orlan).
Piste pour cavaliers, en forêt (cf. Allée cavalière).
Piste de ski : parcours aménagé sur le flanc d'une montagne, pour le passage des skieurs. Pistes balisées. Les pistes d'une station. Piste bleue, rouge, noire. Damer les pistes. Ski hors-piste. Ski de piste et ski de fond. Piste de ski de fond.
Partie d'un terrain d'aviation aménagée pour que les avions y roulent. Piste d'envol, d'atterrissage. Piste cyclable : chaussée réservée aux cycles.
5Techn. Ligne fictive d'un support magnétique (disque, bande, tambour) sur laquelle sont enregistrées des informations. Une cartouche huit pistes. Piste sonore : zone d'un film réservée à l'enregistrement du son. — Techn. Dépôt métallique, sur l'isolant d'un circuit imprimé, constituant un conducteur.

piste nom féminin (italien pista, du latin pistare, broyer) Trace que laissent de leur passage les animaux sauvages : Perdre la piste du cerf. Ensemble d'indications, d'indices, de présomptions qui orientent les recherches de quelqu'un lancé à la poursuite de quelqu'un d'autre ; chemin, voie ainsi tracés : Les policiers cherchent une piste. Être sur une fausse piste. Ce qui guide quelqu'un dans une recherche et doit le conduire à quelque chose : Être sur la piste d'une découverte. Chemin réservé à certaines catégories d'usagers : Piste cyclable. Chemin sommairement tracé et aménagé dans un pays qui n'est pas encore mis en valeur ou dans une région peu habitée ; dans les régions intertropicales, voie de circulation réalisée par compactage du terrain naturel. (La piste est dite stabilisée quand on incorpore, avant compactage, du ciment ou un liant bitumineux au sol naturel.) Bande de terrain d'un aérodrome, renforcée et durcie, sur laquelle les avions roulent pendant le décollage et l'atterrissage et pour quitter ou regagner les aires de stationnement. Anneau circulaire ou elliptique ou parcours aménagé pour pratiquer certains sports, disputer certaines courses : Piste d'hippodrome. Surface plane, en général circulaire, servant de scène dans un cirque, d'espace pour danser, etc. : Piste de danse. Partie ouverte d'une station-service, où accèdent directement les véhicules pour être ravitaillés et vérifiés. Ligne déterminée par les empreintes successives des pieds d'un cheval aux différentes allures. À skis, tracé aménagé pour les descentes, parfois balisé avec une couleur conventionnelle indiquant son degré de difficulté. En escrime, terrain rectangulaire sur lequel se disputent les assauts. Plateau circulaire à rebord, garni de feutrine, servant à lancer les dés. Région de la surface d'un support magnétique (disque ou bande) réservée à l'enregistrement des signaux. ● piste (expressions) nom féminin (italien pista, du latin pistare, broyer) Familier. Entrer en piste, entrer en action, commencer à participer à quelque chose. Jeu de piste, jeu de plein air dans lequel on doit parvenir à découvrir quelque chose en suivant des parcours fléchés. Piste sonore, emplacement réservé sur un film à l'inscription du son. Travail sur deux pistes, se dit lorsque, le cheval marchant de côté, la piste des membres postérieurs est distincte de celle des membres antérieurs.

piste
n. f.
d1./d Trace laissée par un homme ou un animal là où il a marché. Suivre la piste d'un animal.
d2./d Fig. Voie qui conduit à une personne, à une chose que l'on recherche; élément, indice qui permet sa découverte. Malfaiteur qui brouille les pistes. être sur la piste d'une découverte.
d3./d Terrain aménagé pour y disputer des courses (de chevaux, de voitures, d'athlètes, etc.). Piste d'un stade.
Chaque bande tracée sur laquelle court un concurrent.
d4./d Emplacement souvent circulaire servant de scène dans un cirque, d'espace pour danser dans une boîte de nuit, etc.
d5./d Chemin réservé (aux cavaliers, aux cyclistes, aux skieurs, etc.). Piste cyclable.
|| Partie d'un terrain d'aviation réservée au décollage et à l'atterrissage des avions.
|| Voie d'accès aux pompes à essence d'une station-service.
|| (Suisse) Voie d'autoroute.
d6./d Route de terre, dans des régions arides, étendues ou peu développées. Piste tracée à travers brousse.
|| (Afr. subsah.) Fam. Faire (de) la piste: rouler sur les pistes.
|| (Afr. subsah.) Piste de production: chemin permettant le transport des récoltes.
d7./d TECH Ligne continue d'un support magnétique, sur laquelle sont enregistrés des signaux. Bande magnétique à deux pistes.
Par ext. Magnétophone quatre pistes, qui utilise des bandes à quatre pistes.
|| Piste sonore: partie de la bande d'un film affectée à l'enregistrement et à la reproduction du son.

⇒PISTE, subst. fém.
A. —Suite d'empreintes laissées par un être vivant sur le sol où il s'est déplacé. Cependant, à force de tourner et de retourner, Landry trouva dans un fond la piste du chien (SAND, Pte Fad., 1849, p.65). Les animaux d'autrefois ont aussi laissé sur les sédiments des pistes ou des traces de pas (BOULE, Conf. géol., 1907, p.49). Le malheur encore était que le crépuscule s'était fait plus sombre et qu'il eût été impossible maintenant au reporter de relever la piste légère de Natacha (G. LEROUX, Roul. tsar, 1912, p.126).
Trace (d'un véhicule). Piste tracée par une voiture, un convoi (ROB.). Les animaux domestiques n'aiment pas à être dépaysés, et ceux-là [les chiens] suivaient, à la piste des charrettes, le logis devenu ambulant (A. DAUDET, R. Helmont, 1874, p.38).
1. Spécialement
a) CHASSE. Trace visible ou olfactive laissée par un gibier sur son passage. Piste d'un cerf, d'un lièvre, d'un renard; piste fumante d'un sanglier; relever, trouver une piste. [Des chasseurs d'hyènes] vont ainsi par les déserts suivant les pistes jusqu'au repaire, se cachant derrière un rocher et attendant avec patience la sortie de la bête immonde (DU CAMP, Nil, 1854, p.257). L'allure fébrile d'un chien courant sur une piste chaude (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.208). La fièvre du chasseur qui tombe sur un entrecroisement de pistes embrouillées (GRACQ, Syrtes, 1951, p.145). V. démêler ex. 4.
P. méton. Chemin (habituellement) suivi par l'animal que l'on chasse, qui est indiqué par l'ensemble des traces qu'il a laissées sur son passage. Synon. voie. Lancer un limier sur la piste d'un gibier; perdre la piste d'un animal. Sur le Haut Nil, on suspend au-dessus d'une piste d'éléphant une pièce de bois armée d'une grosse pointe de lance (LOWIE, Anthropol. cult., trad. par E. Métraux, 1936, p.30). C'était ce qu'en vénerie on appelle «un retour». La bête de chasse revenait sur sa propre voie et, de ce fait, brouillait sa piste, tout au moins déroutait son plus proche poursuivant (VIALAR, Brisées hautes, 1952, p.69).
) P. anal. Suite d'indices matériels, d'informations indiquant le chemin suivi par une personne que l'on recherche; p.méton., chemin suivi par une personne que l'on recherche; direction prise ou à prendre pour retrouver cette personne. Piste erronée, fantaisiste; piste intéressante, sérieuse; fausse piste; rechercher, trouver une piste; rassembler des pistes; être sur/tenir une bonne piste; négliger une piste; prendre une mauvaise piste; suivre des fugitifs, un voleur à la piste. Mes recherches furent longues avant de pouvoir retrouver Saint-Ernest. Il me fallut frapper de porte en porte, de logement en logement, suivre pour ainsi dire sa piste (REYBAUD, J. Paturot, 1842, p.86). La Méchain avait bien découvert l'huissier, et elle était arrivée à suivre de là Léonie chez un boucher, chez une dame galante, chez un dentiste; mais, à partir du dentiste, le fil se cassait brusquement, la piste s'interrompait (ZOLA, Argent, 1891, p.308). Ce qui pressait, c'était de tirer le meilleur parti de ces indices et de trouver au plus tôt la piste de son frère (MARTIN DU G., Thib., Sorell., 1928, p.1193).
Locutions
Brouiller les pistes. Rendre inutilisables les indices susceptibles de révéler le chemin suivi par une personne que l'on recherche. Une partie de la police française rechercha activement les criminels, cependant que d'autres policiers (...) brouillaient les pistes (L. DAUDET, Brév. journ., 1936, p.187). Il marchait, à pied, comme un homme désireux de rompre toutes les amarres et de brouiller les pistes (DUHAMEL, Passion J. Pasquier, 1945, p.207).
Sur la piste de qqn, à la piste de qqn (vieilli). À la recherche de quelqu'un. La poursuite enragée que lui fait l'agent de police Fix, à la piste d'un voleur avec qui il le confond (A. DAUDET, Crit. dram., 1897, p.31).
Au fig., vieilli. Suivre qqn à la piste, suivre la piste de qqn. Prendre quelqu'un pour modèle, suivre l'exemple de quelqu'un. Synon. marcher sur les traces de qqn, suivre les traces de qqn. (Ds LITTRÉ, DG, ROB.).
) Au fig. Suite d'éléments mettant sur la voie d'une découverte (généralement d'ordre intellectuel); p.méton., voie suivie ou à suivre pour mener à bien une recherche, faire une découverte. Être sur la piste d'une découverte importante; trouver une piste intéressante. Je dois me borner ici (...) à indiquer (...) quelques-unes des pistes qu'il faudrait suivre, si l'on voulait enfin traiter dans toute son ampleur, l'histoire de la dévotion à l'enfant Jésus pendant le siècle de Louis XIV (BREMOND, Hist. sent. relig., t.3, 1921, p.532). La piste du véritable auteur des drames de Shakespeare, William Stanley, fut découverte dès 1888 par un érudit anglais, Greensstedt, qui produisit les textes initiaux (THIBAUDET, Réflex. litt., 1936, p.73). Convaincus que les résultats d'Irène Curie étaient inexacts, Hahn et Strassmann furent néanmoins conduits par ce dernier travail à vérifier de nouveau leurs conclusions antérieures; ils allaient ainsi aboutir à la vraie piste (GOLDSCHMIDT, Avent. atom., 1962, p.22).
Locutions
Vieilli. À la piste de qqc. À la recherche de, en quête de quelque chose. César était-il mort? Était-il allé faire quelque course en dehors de Paris, à la piste d'un dernier espoir? (BALZAC, C. Birotteau, 1837, p.325).
Mettre sur la piste de qqc. Aider à (re)trouver quelque chose. Il la reconduisit, l'écoutant fredonner les refrains de chansonnettes qu'elle avait attrapés au vol. L'un d'entre eux lui dansait dans la tête et descendait par bribes à ses lèvres (...) mise sur la piste de l'air par les paroles qu'elle avait retenues (HUYSMANS, Soeurs Vatard, 1879, p.144). Ce dernier manuscrit truffé de lettres de l'auteur (...) le mit sur la piste de l'exemplaire contenant les admirables miniatures de Mir Muhammad qui avait été enlevé à la bibliothèque de Venise comme butin de guerre par des officiers français de l'armée d'Italie, en 1797 (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p.17).
b) ÉQUIT. Ligne courbe ou droite tracée par les pieds d'un cheval sur le sol d'un manège ou sur le sol d'un champ de course, qui peut être simple ou double selon que les empreintes des membres postérieurs coïncident ou ne coïncident pas avec celles des membres antérieurs. Piste double, simple; travail sur une piste; galoper sur deux pistes. Dans les mouvements des deux pistes, chacun des membres est à son tour, suivant le sens de l'inflexion, dans la nécessité d'augmenter l'effort de ses muscles extenseurs et adducteurs, fléchisseurs et abducteurs (DECARPENTRY, Équitation Académique, 1949 ds PETIOT 1982). On dit qu'un cheval marche sur deux pistes lorsque ses pieds postérieurs ne se posent pas sur la même piste que ses pieds antérieurs (TONDRA Cheval 1979):
1. ... je tombe sur un petit album de Gavarni, où il a cherché à rendre les penchements en avant et de côté des jockeys dans la rapidité de la course. «Tiens, dit-il, regarde ça, c'est curieux. J'ai relevé un matin, dans une allée de course de Chantilly, une piste». Et il me fait voir un petit losange, se resserrant et obliquant jusqu'à une ligne de points, qui ferait croire qu'à la fin, le cheval ne court plus que sur un pied.
GONCOURT, Journal, 1879, p.41.
P. méton. Partie du manège réservée aux évolutions des chevaux. Le quartier ne paraissait au duc (...) qu'un prolongement de sa cour, une piste plus étendue pour ses chevaux. Après avoir vu comment un nouveau cheval trottait seul, il le faisait atteler, traverser toutes les rues avoisinantes (PROUST, Guermantes 1, 1920, p.32). «Suivre la piste» signifie (...) marcher le long des murs du manège (TONDRA Cheval 1979).
c) LOISIRS. Jeu de piste. Jeu consistant à chercher, sur un itinéraire aménagé par le meneur de jeu, des signes et des messages permettant d'avancer progressivement vers un but inconnu. Grand jeu de 14 h 30 à 16 heures (...) jeu de piste par équipes, des messages à traduire (Camaraderie, mars 1959, n° 74, p.11).
2. P. anal.
a) SON, VIDÉO. ,,Partie sensible d'une bande de magnétophone ou de magnétoscope`` (CFPJ Presse 1982). Bande magnétique à double piste. L'emploi de magnétophones à pistes multiples (SAMUEL, Art mus. contemp., 1962, p.622).
b) INFORMAT. Partie linéaire d'un support mobile d'information accessible par une station, une tête de lecture (d'apr. MILSANT 1981). Les pistes sont numérotées. L'adresse d'un secteur comprend: le numéro de la surface (tambour, face de disque), le numéro de piste et le numéro de secteur dans la piste (GING.-LAURET 1973). Un dérouleur de bande magnétique à 9 têtes engendre une bande dite «9 pistes» (les 9 têtes sont utilisées simultanément pour l'enregistrement et la lecture des données) (MORVAN Informat. 1981).
c) CIN. Piste sonore, piste son. Partie d'une pellicule cinématographique réservée à l'enregistrement du son. Synon. bande sonore (v. bande1). Une petite bande située sur le côté du film et appelée piste sonore (Arts et litt., 1935, p.40-3):
2. ... pour le «tournage», la règle s'établit d'enregistrer son et images sur des pellicules distinctes. Plus tard, la bande-son fut elle-même dissociée, le plus souvent en trois bandes: paroles, musique d'accompagnement, effets sonores. On les fondit, par montage et surimpression, sur la piste sonore des films destinés à la projection.
SADOUL, Cin., 1949, p.227.
B. —Parcours réservé à une activité, à un sport.
1. SPORTS
a) HIPP. Parcours de forme généralement annulaire, gazonné pour le galop ou recouvert de cendrée pour le trot attelé, parfois semé d'obstacles, qui est aménagé sur le terrain d'un hippodrome. Piste d'un hippodrome; piste de cendrée; piste lourde, sablée; faire un tour de piste. Un long frémissement secouait la foule, pendant qu'une nouvelle volée de la cloche annonçait l'arrivée des chevaux sur la piste (ZOLA, Nana, 1880, p.1398). Le cheval s'enleva, atterrit sur le haut de la butte, correctement, et sauta de nouveau sur la piste. Arrêté derrière l'obstacle, il mâchait du savon, en tremblant (VERCEL, Cap. Conan, 1934, p.186). Il nous avait emmenées aux courses d'Auteuil; la pelouse était noire de monde (...) on donna le départ: les gens se ruèrent vers les barrières, et leurs dos me cachèrent la piste (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p.109).
Au fig., fam. (Faire son) tour de piste. (Accomplir une) action permettant d'apprécier les compétences d'une personne dans un domaine particulier. Synon. galop d'essai. Georges Bidault fait son tour de piste (MAURIAC, Le Nouveau Bloc-notes, 1958-60, p.49 ds ROB. 1985).
b) ATHL., CYCL., SPORTS MÉCAN. Parcours, de forme linéaire ou annulaire, qui selon sa configuration et son type de revêtement, est réservé à la pratique d'un sport particulier. Piste dure; piste couverte de cendrée; piste synthétique; piste d'athlétisme; piste d'élan; piste d'entraînement; piste de vélodrome; piste d'un stade; course de motocyclettes sur piste; épreuve sur piste; records sur piste. Desgrange ragera toujours d'avoir été vélocipédiste, d'avoir tourné sur une piste (RENARD, Journal, 1907, p.1146). C'est un petit stade tout intime, avec sa piste de deux cent cinquante mètres aux doux virages, relevés comme les bords de la paume offerte (MONTHERL., Olymp., 1924, p.235). Grâce à l'analyse approfondie du mécanisme de la course, on a mis au point, à Harvard, une nouvelle piste de course élastique qui permet à l'homme de courir plus vite que sur n'importe quelle piste classique (Pour la sc., févr. 1979, n° 16, p.86).
P. méton. [P. oppos. à la route] Le sport cycliste ou automobile pratiqué sur piste. Comme d'autres se gavent de propos de vestiaire autour des champions du ring ou de la piste (PEYRÉ, Matterhorn, 1939, p.24). Le hasard est aussi la source de grandes satisfactions que les conducteurs de route les plus modestes comme les grands champions de la piste, demandent au sport automobile (Jeux et sports, 1967, p.1644).
c) SKI. Piste (skiable/de ski). Parcours plus ou moins large, chemin tracé dans la neige à l'usage des skieurs. Piste de descente, de fond, de slalom; descendre une piste; monter aux pistes; damer, faire la piste; ski hors piste. Vieux ou jeunes, sous le long pantalon tombant ou les bas à carreaux, ils cachaient les mêmes jambes fortes, capables (...) de tenir le long des pistes de ski de descente, avec leurs bosses et leurs sursauts à casser les genoux (PEYRÉ, Matterhorn, 1939 p.16). Au pied du téléphérique de Serre-Chevalier, (...) 45 km de pistes balisées et entretenues (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p.2, col. 7). Une «station de ski», de nos jours, qu'est-ce que cela représente exactement? Essentiellement un centre urbain en montagne d'où partent des remontées mécaniques qui conduisent facilement les skieurs au point de départ des pistes, d'où ils redescendent vers le coeur de la station pour remonter ensuite (La Gde encyclop., Larousse, t.53, 1976, p.11157). V. pisteur ex. de Gautrat.
2. a) ,,Chemin sommairement nivelé, simplement établi en profilant et compactant les matériaux naturels in situ, contrairement à la route qui nécessite l'apport de matériaux`` (MÉTRO 1975). Piste carrossable, impraticable; piste à peine frayée; piste forestière, saharienne; piste de brousse; piste de caravanes; tracer une piste. La petite pluie qui avait détrempé la piste, une heure auparavant, flottait encore dans l'air tiède, alourdissait le silence et l'immobilité de cette grande clairière au milieu de la forêt vierge (CAMUS, Exil et Roy., 1957, p.1656). Les chemins que suivaient ces convois, pour venir du Hoang-Ho jusqu'à la vallée de Ferghana, ne pouvaient guère être baptisés du nom de routes; imaginons, tout au plus, des pistes vaguement jalonnées, le long desquelles, à travers montagnes et déserts, cheminaient les files de chameaux avec une lente patience (P. ROUSSEAU, Hist. transp., 1961, p.43):
3. Le chemin, dans son état le plus élémentaire, se présente sous forme de piste. La piste est due au passage fréquent d'hommes ou de bêtes sur le même tracé. À force de battre le sentier, les usagers pilonnent le sol, empêchent la végétation de s'y établir et en fixent la largeur.
ALBITRECCIA, Gds moyens transp., 1931, p.9.
Loc., région. (Afrique). Faire la piste. Circuler sur les pistes. Sa bâchée [véhicule de transport à moteur dont la partie arrière est recouverte d'une bâche amovible], c'est une bonne occasion: elle n'a jamais fait la piste (Invent. Particul. Lex. Fr. Afr. n. 1983, p.373).
b) Chemin aménagé de façon plus ou moins sommaire, mais dont le tracé est régulièrement entretenu, qui est réservé à une certaine catégorie d'usagers.
Piste cavalière/pour cavaliers. Chemin (forestier) réservé aux cavaliers. La piste cavalière bordée d'arbres feuillus encore (PESQUIDOUX, Livre raison, 1925, p.212).
Piste cyclable. ,,Voie légère aménagée sur un accotement pour la circulation de certains cycles`` (CHOPPY 1975). Création de promenades plantées et de radiales vertes entre les espaces libres, avec pistes cyclables derrière l'écran latéral de végétation (Gds ensembles habit., 1963, p.18). [Les accotements] servent à la circulation des piétons et à l'établissement de pistes cyclables (La Gde encyclop., Larousse, t.50, 1976, p.10628).
3. a) AÉRON. Bande de terrain balisée et généralement pourvue d'un revêtement bétonné ou bitumeux, qui est aménagée sur l'aire d'un aéroport pour les manoeuvres au sol des avions lors du décollage et de l'atterrissage. Piste de décollage, d'envol; piste en dur; avion en piste; s'arrêter en bout de piste. Du bar et de la piste, tous les pilotes regardaient (MALRAUX, Espoir, 1937, p.492). On ne construit pas une piste d'atterrissage avec le souci de la consacrer uniquement à la réception du matériel national (PINEAU, S.N.C.F. et transp., 1950, p.117):
4. La piste de l'aérodrome est à l'avion au sol ce que la chaussée est à l'automobile: entre la technique de la piste et celle de la route il y a avant tout une différence d'échelle, due principalement à ce que les poids mis en jeu ne sont pas du même ordre.
J. THOMAS, Route, 1951, p.317.
b) Dans une station-service, aire d'accès aux pompes à essence. (Dict.XXes.).
C. —1. Espace réservé à la pratique d'une activité de détente particulière. Piste de dancing; piste d'une discothèque, d'une patinoire; piste d'escrime. Pierrot, Petit-Pouce et Paradis s'appuyèrent contre la balustrade qui entourait la piste des autos électriques à ressorts (QUENEAU, Pierrot, 1942, p.20). Ils se trouvèrent soudain dans une grande pièce carrée où une trentaine de couples de danseurs piétinaient, étroitement pressés sur une piste trop petite (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.63). Comme élément de centre de jeunesse, le «café-club» offre aussi une formule ingénieuse: il groupe restauration (le café sans boissons alcooliques), piste de danse, bibliothèque, ateliers divers (Gds ensembles habit., 1963, p.18).
CIRQUE. Enceinte circulaire d'un cirque où se déroule le spectacle. Garçon de piste. On voyait sur la piste une petite chèvre savante qui bien docilement mettait ses pieds sur quatre verres, puis sur deux, puis sur un seul (ALAIN-FOURNIER, Meaulnes, 1913, p.168). Footit et Chocolat vont entrer en scène. Que dis-je? Jamais ils n'eussent commis cette faute d'entrer en scène et de s'exhiber au music-hall. Ils vont entrer en piste. (...) entrer en piste n'est pas entrer en scène (COCTEAU, Portr.-souv., 1935, p.68). Robert-Houdin est le premier grand prestidigitateur qui ait figuré au programme d'un cirque. Cadre idéal pour les exercices équestres, la piste ronde ne l'est pas pour l'illusion puisqu'elle ne peut rien cacher (Hist. spect., 1965, p.1535).
P. méton. Le cirque. Synon. chapiteau. Le goût du cirque, extrêmement variable à Paris, est entretenu en province et à l'étranger par le cirque voyageur qui demeure, en période de crise ou de déclin des cirques fixes, le conservatoire des traditions et l'asile des meilleurs défenseurs des arts de la piste (Arts et litt., 1935, p.76-16).
Loc. verb., fig. Entrer en piste. Prendre part à une action commencée, intervenir dans une affaire en cours et généralement devant témoins. Expr. fam. Tous en piste! Tout le monde doit agir. (Dict.XXes.).
2. P. anal. Plateau à rebord réservé aux jeux de dés. Le père Bosquet et Gastounet faisaient courir les dés sur le comptoir. La femme leur tendait toujours le cornet de cuir et la piste, mais ils laissaient de côté ces instruments inutiles (R. SABATIER, Alain et le Nègre, Paris, A.Michel, 1953, p.168).
Prononc. et Orth.:[pist]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.A. 1. 1559 «trace de son passage laissée par un être vivant» ici, voie tracée par des empreintes de chevaux (F. DE RABUTIN, Commentaires, L. 7 ds MICHAUD et POUJOULAT, Nouv. coll. de mém. pour servir à l'hist. de France, t.7, p.520: Le sieur de Villevallier [...] trouva et remarqua une piste et fraie d'un grand nombre de chevaux freschement battue); 1562 «id.» d'un homme (A. DU PINET, L'Histoire du monde de C. Pline second, p.295); 1580 «id.» d'un animal sauvage (J. BODIN, Demonomanie, f° 80 r° ds GDF. Compl.); 2. 1580 au fig. marcher sur la piste d'autruy (dans le domaine des idées, de l'art, de la litt., de la recherche, etc.) (MONTAIGNE, Essais, I, 50, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p.301); 3. 1604 «ensemble d'indications, de présomptions qui orientent les recherches d'une personne qui en poursuit une autre» (A. DE MONTCHRESTIEN, David ds Les Tragédies, éd. Petit de Julleville, p.216: Il faudra que quelqu'un la poursuive à la piste). B. 1. 1584 «lignes déterminées par les empreintes successives des pieds des chevaux sur le sol d'un manège» ([Th. SEBILLET], L'Ecuirie du S. Federic Grison [trad. de l'ital.], f° 10 v°); 1860 p.ext. «chemin jalonné et aménagé que doivent emprunter les cavaliers dans les courses, les concours hippiques» (Journal des Débats, 10 sept. ds LITTRÉ); 2. 1854 «chemin sommairement tracé et aménagé dans un pays qui n'est pas encore mis en valeur ou dans une région peu habitée» (DU CAMP, Nil, p.257); 3. 1869 «parcours aménagé pour disputer certaines courses» ici, course cycliste (Le Vélocipède Illustré, 6 mai ds PETIOT); 4. 1892 «chemin réservé à certaines catégories d'usagers» ici, piste vélocipédique (BAUDRY DE SAUNIER, Cycl., p.392); 5. 1908 «surface plane, généralement circulaire, située au centre d'un cirque et réservée aux artistes et aux animaux» ici, au fig. (ROMAINS, Vie unan., p.97); 1910 au propre (BARRÈS, Cahiers, t.8, p.229); 1913 p.ext. «emplacement réservé à certaines activités» ici piste de danse (COLETTE, Music-hall, p.81); 6. 1910 «bande de terrain d'un aérodrome sur laquelle les appareils décollent ou atterrissent» (M. CORDAY, Les Casseurs de Bois ds PETIOT); 1926 (A. DE SAINT-EXUPÉRY, L'Aviateur, in Un Sens à la vie, p.23 ds QUEM. DDL t.16); 7. 1932 piste sonore «partie de la bande d'un film destinée à l'enregistrement et à la reproduction des sons» (M. BOLL in Mercure de France, 1, p.411, ibid. t.28). Empr. à l'ital. pista, att. au sens B 1 dep. 1550 (F. GRISONE d'apr. DEI), déverbal de pistare «fouler aux pieds; broyer», du lat. tardif pistare «broyer» (cf. pister1). Fréq. abs. littér.:755. Fréq. rel. littér.:XIXes.: a) 159, b) 547; XXes.: a) 1321, b) 1986.
DÉR. Pistard, subst. masc. a) Fam. [P. oppos. à routier] Coureur cycliste sur piste. L'animosité qui règne entre pistards et routiers (L'Auto, 21 sept. 1933, p.1 ds GRUBB Sports 1937, p.56). Un de nos meilleurs pistards amateurs, Henri Ungier (...) vient de solliciter une licence de professionnel stagiaire (L'OEuvre, 26 févr. 1941). b) En Afrique, notamment en Côte d'Ivoire, chauffeur habitué à conduire sur une piste. Avec lui, tu peux être tranquille, c'est un pistard! (Invent. Particul. Lex. Fr. Afr. n. 1983, p.373). []. 1re attest. 1907 (L'Auto, 28 nov. ds PETIOT); de piste, suff. -ard.
BBG. —HOPE 1971, p.216. —HOTIER Cirque 1973 [1972], pp.67-68. —QUEM. DDL t.13, 16.

piste [pist] n. f.
ÉTYM. 1562; anc. ital. pista, de pestare « piler, broyer », du bas lat. pistare, lat. class. pinsare. → Piser.
1 Trace que laisse un animal sur le sol où il a marché. Foulée. || Chien qui suit la piste d'un lièvre, d'un renard (→ Limier, cit. 2). || Piste d'un cerf. Voie. || Relever, suivre, perdre une piste.Trace (d'un homme). || Suivre qqn à la piste, dans la neige, le sable…Par ext. || Piste tracée par une voiture, un convoi.
1 (…) des pistes tracées par les troupes et les convois nocturnes dans ces champs de stérilité et qui sont striées d'ornières luisant comme des rails d'acier dans la clarté pauvre (…)
H. Barbusse, le Feu, I, II.
2 (…) il se mit à aboyer comme un chien qui rencontre. À l'entendre, on suivait le gibier à la piste. On voyait le chien quêter, puis tenir l'arrêt.
P. Mac Orlan, la Bandera, IV.
Par métaphore (→ Gibier, cit. 8; limier, cit. 6).
3 Dieu est ce chasseur qui relève les pistes et qui guette sa proie à l'orée du taillis.
F. Mauriac, Souffrances et Bonheur du chrétien, p. 38.
2 Fig. Chemin qui conduit à qqn ou à qqch.; ce qui guide dans une recherche.Suivre un voleur à la piste, être sur sa piste, le suivre là où il a passé, et, fig., disposer de quelque indice permettant de le retrouver. Rechercher. || Perdre la piste de. || Se jeter, se lancer, se mettre sur une piste, sur toutes les pistes (→ Franchir, cit. 11; instinct, cit. 21).Mettre qqn sur la piste, l'aider dans sa recherche. || Il a réussi à faire perdre sa piste. Dépister. || Pistes difficiles, brouillées (cit. 32). || La bonne piste. || Fausse piste.
4 (…) une des deux pistes qu'il avait tant cherchées, celle pour laquelle dernièrement encore il avait fait tant d'efforts et qu'il croyait à jamais perdue, venait d'elle-même s'offrir à lui.
Hugo, les Misérables, V, IX, IV.
5 (…) André, s'embrouillant au milieu de tous ces voiles noirs qui débarquaient ensemble, prit d'abord une fausse piste, suivit trois dames qu'il ne fallait pas (…)
Loti, les Désenchantées, V, XXXIV.
6 J'envie les savants, enfermés dans un laboratoire, sur la piste d'une invention.
J. Chardonne, l'Amour du prochain, p. 31.
6.1 Ça alors, c'est drôle. Écoutez-moi ça : « Suis sur la bonne piste. Prière envoyer mille francs supplémentaires. Poste restante, Saint Mouézy-sur-Eon », signé « Petit-Pouce ».
R. Queneau, Pierrot mon ami, éd. L. de Poche, p. 171.
Vx. Suivre la piste de qqn, l'imiter. || Perdre « la piste de l'Évangile » (Bossuet) : ne pas se conformer aux préceptes de l'Évangile.
3 (XVIe). Manège. Lignes tracées par les pieds du cheval sur le terrain.Par ext. Partie du manège où marchent les chevaux.
4 (V. 1850). Terrain que les chevaux doivent parcourir dans une course, un concours, et qui est tracée et aménagée à cet effet. || Piste d'un hippodrome (cit. 3). || Piste gazonnée, sablée…
Ovale ou anneau de cendrée, de bois, de ciment, de revêtement synthétique où se disputent des courses. || Piste de vélodrome (→ Course, cit. 8). || Épreuves sur piste (vitesse, demi-fond, poursuite). Par ext. || Sport cycliste sur piste. || La route et la piste.Motocyclistes (cit. 1) qui font un tour de piste avant de commencer la course.Spécialt. Athlétisme. || Pistes de course d'un stade. || Piste couverte de cendrée. || Les couloirs parallèles d'une piste de course. || Revêtement de pistes Rubkor, 2. tartan. || Piste d'élan pour le saut.
7 Pourquoi la piste, aujourd'hui, a-t-elle pour moi l'attirance d'un abîme ? Si elle était de cendre, je prendrais un peu de sa cendre et la laisserais couler entre mes doigts.
Montherlant, les Olympiques, p. 65.
7.1 À ce moment, Ritola seul visible concentra sur lui toute la lumière du stade. Dans la piste détrempée qui le salissait sans l'enlaidir, il filait et piaffait.
Jean Prévost, Plaisirs des sports, p. 185.
5 Emplacement souvent circulaire disposé pour certaines activités (spectacles, sports…). || Piste d'un cirque (→ Milieu, cit. 2). || Attendre dans les coulisses avant d'entrer en piste. || Piste de danse. || Piste de patinage (→ Bleuir, cit. 2).
8 Le dancing était presque désert. Lola, debout au milieu de la piste, allait chanter.
Sartre, l'Âge de raison, XI.
Loc. fig. Entrer en piste (cf. Entrer en scène, en lice) : commencer à agir (devant témoins). || Tous en piste.
Tour de piste : tour effectué sur une piste par un coureur. Fig. Galop d'essai.
8.1 Georges Bidault fait son tour de piste.
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 49.
8.2 (…) la crise est là, comme une grosse citrouille pas mûre. L'univers doit attendre qu'elle ait mûri. D'où les tours de piste pour rien (…)
F. Mauriac, le Nouveau Bloc-notes 1958-1960, p. 50.
6 (1874). Chemin ou route non revêtue (notamment dans un pays peu développé). || Tracer une piste. || Piste de brousse, piste saharienne. || Piste impraticable pour les voitures (→ Établir, cit. 2). || Piste carrossable.
9 Dans presque tout le Maroc, je peux dire dans tout le Maroc, tant sont encore peu nombreux les tronçons de vraies routes, nous en sommes réduits toujours aux pistes, aux fameuses pistes, dont il ne faut pas trop médire, car enfin elles nous permettent, vaille que vaille, de circuler (…)
L. H. Lyautey, Paroles d'action, p. 110.
Loc. (Franç. d'Afrique). Faire la piste : circuler sur les pistes.
7 Chemin ou route destiné(e) à certains types de passages. || Piste pour cavaliers (ou piste cavalière) → Clairière, cit. 1.Piste cyclable : réservée aux cyclistes.Piste de ski : parcours tracé sur la neige. || Piste de slalom, de descente. || Ski de piste; ski hors-piste ( Hors-piste). || Damer la piste.(Dans une station-service). Lieu où se rangent les automobiles pour être ravitaillées en essence.Ch. de fer. || Piste de roulement : chemin de roulement des trains sur pneus.
Partie d'un terrain d'aviation (cit. 2) aménagée pour que les avions y roulent. || Piste d'envol, d'atterrissage. || Pistes balisées. || Avion en piste, prêt à prendre l'air.Pistes parallèles, pour l'atterrissage et le décollage sur les gros aéroports.
10 Des sous-officiers boivent leur café et causent (…) Ils parlent de la piste qui est trop boueuse.
Saint-Exupéry, l'Aviateur, in Un sens à la vie (in D. D. L., II, 16).
8 Techn. Ligne circulaire d'un support magnétique (disque, bande, tambour) sur laquelle sont enregistrées des informations. || Une cartouche huit pistes.Piste sonore : piste synchronisée avec un film de cinéma. || Appareil qui enregistre sur deux pistes en stéréophonie. || Les pistes d'une cassette, d'une cartouche. || Disposition des pistes; déplacement de la tête de lecture d'une piste à l'autre. || Cartouche huit pistes.
9 Plateau à rebord (pour les jeux de dés). || Donne-nous la piste, qu'on fasse un petit quatre-cent-vingt-et-un.
11 Le père Bosquet et Gastounet faisaient courir les dés sur le comptoir. La femme leur tendait toujours le cornet de cuir et la piste, mais ils laissaient de côté ces instruments inutiles.
R. Sabatier, Alain et le Nègre, p. 173-174.
DÉR. Pistard, 1. pister.
COMP. Dépister.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Piste — Piste …   Deutsch Wörterbuch

  • piste — PISTE. s. f. Vestige, trace que laisse l animal aux endroits où il a marché. Suivre la beste à la piste. on a perdu la piste de la beste. Il se dit aussi de l homme. Suivre un homme à la piste. on a suivi ces voleurs à la piste. On dit fig. qu Un …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Piste — Sf Rennbahn erw. fach. (19. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. piste, das auf it. pesta Fährte, Bahn zurückgeht. Dieses zu it. pestare stampfen .    Ebenso nndl. piste, ne. piste, nfrz. piste, nschw. pist, nnorw. pist. französisch it …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Piste — Piste, n. [F., fr. L. pisere, pinsere, pistum, to pound.] (Min.) The track or tread a horseman makes upon the ground he goes over. Johnson. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • piste — [pi:st] n BrE a snow covered slope which has been prepared for people to ↑ski down →↑off piste …   Dictionary of contemporary English

  • piste — also pist, mid 18c., from Fr. piste, from L. pista (via) “beaten (track),” from pistus, pp. of pinsere “to pound, stamp” (see PESTLE (Cf. pestle)) …   Etymology dictionary

  • piste — piste; al·piste; …   English syllables

  • Piste — »abgesteckte Ski oder Radrennstrecke; Rollbahn auf Flugplätzen; Einfassung der Manege im Zirkus«: Das Wort wurde im 19. Jh. (zunächst im Sinne von »Spur, Fährte«) aus gleichbed. frz. piste entlehnt, das seinerseits aus it. pista, einer Nebenform… …   Das Herkunftswörterbuch

  • Piste — (fr., spr. Pist), Spur von Fußtapfen, bes. eines Wildes od. eines Pferdes …   Pierer's Universal-Lexikon

  • piste — index brand Burton s Legal Thesaurus. William C. Burton. 2006 …   Law dictionary